Stade de la Luz
La revue "sabado" a eu accès au mandat de perquisition de la police judiciaire ainsi qu'à 20 GB des "mails" révélés par le FC Porto et assure, que la juge en charge du dossier aurait en sa possession de nouveaux éléments probatoires qui renforcent les suspicions de corruption passive et active. 
 
Toujours selon cette enquête de "Sabado", les agents de l'unité nationale de la police judiciaire contre la corruption ont reçu l'autorisation de la part de la juge en charge du dossier, d'effectuer des perquisitions contre: Benfica, Luís Filipe Vieira, Pedro Guerra, Ferreira Nunes et d'autres suspects dans le célèbre cas des emails, révélés par le FC Porto
Le magistrat a considéré que les derniers éléments en sa possession étaient suffisamment étoffés pour ouvrir une enquête pour suspicion de corruption passive et active contre les dirigeants du club. Qui "auraient" notamment, exercé des pressions et influencé des responsables du corps arbitral et du football portugais, afin de pouvoir influencer la nomination et le classement des arbitres à leur avantage. 
 
À noter que cette affaire dite des "emails" a été révélés par le directeur de communication du FC Porto et la revue "Sabado" aurait également eu accès à 20 GB de ces échanges, qui "lierait" des dirigeants de Benfica à des membres des structures du football et à des membres des conseils juridictionnels
e-max.it: your social media marketing partner