Porto 2-1 Sporting CP

Le FC Porto a répondu présent ce vendredi soir, en confortant encore plus son statut de leader de la Liga Nos après sa victoire obtenue sur le score de 2-1, au stade du Dragon, face au Sporting CP, qui est désormais à huit longueurs de la première place et pratiquement écarté de la lutte pour le titre dès la vingt-cinquième journée. 

C'est en étant privé de deux de ses meilleurs éléments (Gelson Martins et Bas Dost) et avec 5 points de retard, que le Sporting se déplaçait au stade du dragon pour y affronter le FC Porto lors d'un classico d'ores et déjà décisif pour le titre de champion du Portugal 

 
Du côté du FC Porto la surprise portait le nom de Gonçalo Paciencia, aligné pour la première fois en tant que titulaire et profitant de l'absence de Tiquinho Soares pour se montrer aux supporteurs, après avoir été rappelé fin décembre, du prêt qui le liait au Vitoria de Setubal 

 
Les absences des deux côtés n'ont eu aucune incidence sur le spectacle, dès le début on a assisté un match très disputé et avec une intensité qui flirtait parfois avec les limites de la légalité. La première grosse occasion de buts a eu lieu dès la 12e minute en faveur des locaux, sur corner, Marega a placé une tête qui a rebondi sur le poteau avant de revenir tout droit sur lui à nouveau, mais sa reprise a été dégagée sur la ligne de but par Bryan Ruiz qui sauve le Sporting 

 
Loin d'être intimidés, les lions vont aussi se créer une occasion dangereuse, Acuna centre pour Bryan Ruiz qui a perdu un temps précieux en se mêlant les pinceaux avec Doumbia qui pratiquement seul face à Casillas, s'écroule dans la surface de réparation, réclamant un penalty qui ne lui sera pas accordé par Artur Soares Dias. À peine une minute plus tard, c'est Bruno Ferrnandes qui va à nouveau trouver Doumbia dans le dos de Marcano, mais le duel sourira à Casillas qui réalisera une parade décisive. À peine le temps de respirer et ça repartait dans l'autre sens, avec une superbe chevauchée de Marega qui verra sa frappe croisée passée de peu à côté du poteau droit de Rui Patricio 


Après plusieurs occasions de part et d'autre, le but finira par arriver à la 29e minute par la tête d'Ivan Marcano qui, bien servie par Herreratrompe le portier du Sporting pour la première fois dans cette rencontre, laissant les supporteurs en délire dans les tribunes du Dragao. 

 

Mais les lions vont revenir au score par un petit gamin qui porte bien son nom, Rafael Leao, jeune espoir de 18 ans qui venait de rentrer en jeu une minute auparavant pour remplacer Doumbia (blessé) et glisser le ballon entre les jambes d'Iker Casillas pour le 1-1, score sur lequel les deux équipes finiront par rejoindre les vestiaires.  
 
La seconde période avait à peine 4 minutes au compteur quand le FC Porto a de nouveau repris l'avantage dans la rencontre, sur un superbe but de Yacine Brahimi qui donne l'avantage à son équipe.  

 

Le match est ensuite entré dans une phase beaucoup moins agréable, avec beaucoup d'intensité et de tensions et il faudra attendre la 66e minute pour voir une nouvelle occasion digne de ce nom avec Bryan Ruiz qui, de la tête trouvera le poteau gauche de Casillas. Les dragons se sont améliorés avec l'entrée en jeu d'Aboubakar qui, après une superbe combinaison avec Corona, va rapidement permettre à Rui Patricio de briller à nouveau dans la rencontre avec une superbe parade. Peu après ce sera au tour de Battaglia de sauver sur la ligne de but, un superbe lob de Moussa Marega 

 
Il restait moins de 2 minutes au compteur et le Sporting va comme à son habitude, se montrer très fort dans cette période de jeu, mais cette fois-ci, ni Montero qui bute sur Casillas, ni Rafael Leao qui sans opposition rate sa volée, ne réussiront à donner le point du match nul au Sporting qui se retrouve désormais à 8 points de leurs adversaires du soir. Ils pourraient même abandonner leur deuxième place dans le cas où, Benfica réussirait à s'imposer demain (samedi) face à Maritimo. 

Résumé vidéo du FC Porto 2-1 Sporting CP:

 

 

e-max.it: your social media marketing partner