Sporting - Benfica

C’est le gros match de cette avant-dernière journée de championnat. En principe, ce n’est pas là que va se jouer le titre, mais c’est bien là que beaucoup de millions d’euros seront en jeu. 90 minutes décisives, avec face à face le Sporting et Benfica, les deux grands rivaux de Lisbonne qui vont se disputer la deuxième place, la dernière qualificative pour les play-off de la Ligue des Champions.

Et cette année, encore plus que les précédentes, les sommes en jeu sont encore plus colossales. Et l'enjeu financier semble, en tout cas pour ce match, avoir pris le dessus sur les rivalités éternelles qui ont toujours opposé les deux plus grands clubs de Lisbonne.

Des primes revues à la hausse :

Et on peut le comprendre, car les primes ont été revues à la hausse par l’UEFA pour la prochaine édition de la compétition et c’est une sacrée hausse. La prime de participation à la phase de groupes par exemple, a été augmentée de 2,3 millions pour atteindre les 15 millions, contre 12,7 précédemment. Désormais chaque victoire rapportera 2,7 millions d’euros (1,5 auparavant), le match nul rapportera 900 mil euros contre 500 mil précédemment. Mais la principale nouveauté c’est surtout le nouveau bonus de ranking des équipes qui sera calculé selon les résultats européens lors des 10 dernières années. Un bonus de 528 millions à distribuer entre les 32 équipes participantes qui devrait rapporter environ 25 millions supplémentaires pour Benfica (en cas de qualification) qui occupe la dixième place de ce classement des 10 dernières années. Le Sporting quant à lui, percevra environ 5 millions supplémentaires, une somme moindre comparée à Benfica ,car les lions n’occupent que la 34e place de ce ranking, mais qui reste tout de même considérable.

Une chose est sûre, cette fois, finir à la deuxième place du championnat aura beaucoup plus de valeur que celle d’être le premier des derniers, car désormais il y aura un fossé économique et sportif entre le second et le troisième qui ira en Europa League.

 

Le bluff des absences

Beaucoup de joueurs voient leur participation au derby de samedi mise en « doute ». Du coté de Benfica, Jonas meilleur buteur des rouges et du championnat a finalement été convoqué par Rui Vitoria. Mais après plus d’un mois d’absence, il est difficile de savoir s’il est en pleine possession de ses moyens physiques pour débuter la rencontre au stade José d'Alvalade. André Almeida, lui aussi convoqué est également incertain après sa blessure lors de la défaite contre Tondela.

Du côté du Sporting, William Carvalho, Jérémy Mathieu et Piccini sont eux aussi incertains. L’international portugais est absent depuis le 5 avril dernier lors de la défaite face à l’Atletico Madrid, alors que le défenseur français a suivi un plan de récupération spécifique au cours de la semaine afin de maximiser ses chances de participation. Quoi qu’il en soit, ces 3 éléments ont repris le chemin de l’entrainement et ont de bonnes chances d’être convoqués par Jorge Jesus.

Ainsi les deux formations cachent bien leurs jeux pour la rencontre de demain soir, jouant au bluff des absences avec plus ou moins de talent. Car finalement, tous ces noms devraient au moins apparaitre sur la feuille de match de cette rencontre capitale et ce, pour le plus grand bonheur des nombreux recruteurs Européens (mais aussi pour le nôtre) qui viennent déjà faire du lèche vitrine en venant finaliser leurs observations juste avant le grand mercato d’été qui s’annonce lui aussi mouvementé.

 

 

Les convoqués :

Sporting :

Non dévoilé

 

Benfica :

Mile Svilar, Bruno Varela, Douglas, André Almeida, Luisão, Jardel, Rúben Dias, Álex Grimaldo, Eliseu, Ljubomir Fejsa, Andreas Samaris, Andrija Zivkovic, Pizzi, João Carvalho, Keaton Parks, Eduardo Salvio, Rafa Silva, Raúl Jiménez, Jonas, Haris Seferovic, Franco Cervi, Diogo Gonçalves

 

 

 

 

e-max.it: your social media marketing partner