Portugal 3-2 Russie Futsal
Après avoir été mené au score et collés au mur par les vice-champions d’Europe et du monde, le Portugal a réussi à renverser la rencontre après une superbe deuxième période pour finalement s’imposer 3-2 lors d’une sublime rencontre de Futsal, qui a culminé avec la troisième qualification en finale de l’Euro de la Seleção.
 
On savait déjà que la Russie serait un os difficile à ronger pour la Seleção et on ne s’est pas trompés, puisqu’ ils ont pris l’avantage dès la troisième minute. Après une erreur grossière de Pedro Cary, Robinho (joueur de Benfica) a servi à la perfection Éder Lima pour l’ouverture du score à l’Arena de Stožice de Ljubljana.
 
Alors que l’on s’attendait à une réaction rapide de la part du Portugal, c’est en fait tout l’inverse qui s’est produit. La Russie dominait complètement son sujet, intraitables défensivement, les vice-champions du monde et d’Europe, continuaient de disposer des meilleures occasions de buts et le duo Robinho-Éder Lima, fonctionnait à la perfection et donnait beaucoup de fil à tordre à la défense Portugaise.
 
Mais les signes avant-coureurs ont commencé à se sentir dès la fin de la première période avec des occasions dangereuses de la part de Tiago Brito et Ricardinho, qui sonnaient comme des prémices de ce qui allait se passer en seconde période.
 
Au retour des vestiaires, la meilleure attaque de la compétition prenait (enfin) le match en main, avec une circulation rapide du ballon qui mettait en difficulté, le jusqu’à présent indestructible mur Soviétique
Le début de la révolte viendra donc tout naturellement, profitant d’un tacle incomplet de Romulo, André Coelho est allé inscrire d’une frappe rageuse le but de l’égalisation, signant ainsi le début de la remontada. Car avec un Ricardinho en manque d’inspiration, c’est André Coelho qui a pris les rênes avec un nouveau but à peine 5 minutes plus tard, montrant le chemin de la victoire, qu’il a signé de son style bien à lui, avec une nouvelle frappe magistrale. 
 
Avec moins de 5 minutes au chrono, les Russes sont passés en Power Play (sans gardien) et à l’image de ce qui s’était déjà passé face à l’Azerbaïdjan, le Portugal va profiter de cette situation pour inscrire le troisième à une minute de la fin du match, bien qu’entaché par un arrêt du gardien en dehors de sa surface (donc irrégulier) Bruno Coelho frappe de loin vers un but complètement vide pour le 3-1.
 
Bien qu’avec 2 buts de retard, les Russes n’ont absolument rien lâché et ont été à deux doigts de surprendre, en réduisant à 3-2, mais c’était bien trop tard pour empêcher les joueurs entrainés par Jorge Braz de valider leur ticket pour leur troisième finale de l’histoire dans la compétition.
 
Alors si vous aviez quelque chose de prévu pour samedi prochain à 20h45, annulez tout, car après le sacre de l’équipe de football en 2016, on pourrait assister à nouvel exploit national et on le sent bien, c’est maintenant ou jamais…
 

Résumé vidéo du Russie 2-3 Portugal

e-max.it: your social media marketing partner