La FIFA a ouvert une enquête sur le transfert de défenseur central Français « Mangala » parti du FC Porto vers Manchester City lors du mercato de l’été 2014. Cette information a été confirmée par un porte-parole de la FIFA a la chaine d’informations « Bloomberg ».

En cause, dans cette affaire, est la liberté de négociation accordée par les Dragons aux fond d’investissement « Doyen Sport » qui détenait 33% des droits sportifs du joueur. Le règlement de la FIFA interdit des parties tierces d’influencer les négociations de transfert entre les clubs. L’élément déclencheur de cette enquête, a été le document révélé par le site internet « Football Leaks » ou il apparait très clairement que le FC Porto à accorder a Doyen Sport la liberté de négocier Mangala en son nom, avec Manchester City.

Selon ce porte-parole de la FIFA, le FC Porto risque une amende, mais risque également d’être interdit de transfert, comme c’est actuellement le cas avec le FC Barcelone.

e-max.it: your social media marketing partner