Voir le FC Porto hors du podium du championnat n’est pas quelque chose auquel les supporteurs sont habitués, la grande majorité d’entre eux n’ont même d’ailleurs jamais vu leur club occuper la quatrième place du classement  avec déjà sept points de retard sur le leader a la onzième journée.

Pour retrouver un tel registre il faut remonter jusqu’en 1975/76, les dragons alors entrainés par Branko Stankovic occupaient la cinquième place du classement et ont finis quatrième a l’issue de la saison.

Autre fait préoccupant, les dragons comptent déjà sept points de retards par rapport au leader du championnat, ce qui en fait le plus gros écart depuis que Pinto da Costa a assumé la présidence du club en 1982. Ajouté à cela l’élimination en Coupe du Portugal contre Chaves et on comprend beaucoup mieux la forte contestation  qui se fait sentir parmi les supporteurs envers l’entraineur Nuno Espirito Santo.

Pire que, José Peseiro et Octavio Machado

Avec Nuno Espirito Santo aux commandes, le FC Porto n’a remporté que 50% de ses matchs depuis le début de la saison, ce qui en fait à l’heure actuelle le pire entraineur de l’ère Pinto Da Costa. A titre d’exemple, José Peseiro aujourd’hui aux commandes du SC Braga, avait un pourcentage de victoires de 64,2%, Octavio Machado aussi fait mieux que NES, avec 57,8%.

Autant dire que ce mardi soir, le match de Coupe de la Ligue  contre Belenenses est décisif pour l’avenir de l’entraineur dos azuis e brancos.

e-max.it: your social media marketing partner