Portugal - Hongrie
La rencontre de ce samedi face à Andorre est d'une importance capitale, qualifiée de "demi-finale" par Fernando Santos, qui n'a pas arrêté d'alerter ses joueurs sur la difficulté de cette rencontre décisive. Et ce n'est pas que de la fausse modestie de sa part, décryptage. 
 
C'est sûr, le Portugal est l'actuel champion d'Europe en titre et compte dans ses rangs certains des meilleurs de la planète qui sont capables de faire la différence à n'importe quel moment, face à cette modeste sélection d'Andorre, 144e au classement FIFA et à qui, la Seleção a infligé une sévère défaite 6-0 lors du match aller au stade dos Barreiros (Madère). 
A priori pas de quoi s'inquiéter, mais attention à ne pas sous-estimer son adversaire qui est en train de réaliser l'une de ses meilleures phases de qualification de son histoire. 
 

Estadi Nacional: La Suisse a lutté et la Hongrie y est tombée 

Avec encore deux matchs à disputer, l'équipe d'Andorre est pour l'instant en train de réaliser son deuxième meilleur parcours en phase de qualification où elle compte 4 points (contre 5 en 2006), surtout grâce à ses matchs disputés à domicile. 
Située au milieu des montagnes Pyrénéennes, la Suisse (actuel leader du groupe) a éprouvé les plus grandes difficultés à s'imposer sur la pelouse synthétique de l'Estadi Nacional, les Helvétiques ne sont imposés que de justesse 2-1, les Îles Féroé y ont concédé le nul 0-0 et la Hongrie s'y est même inclinée 1-0 en Juin dernier, dans ce qui fût, seulement la deuxième victoire de l'histoire de cette sélection. 
Avec la victoire comme seule issue, le Portugal devra marquer d'entrée de jeu, sous peine de tomber dans le piège des joueurs de la principauté qui vont clairement jouer la défense pendant 90 minutes, favorisés par leur pelouse synthétique.Dans le cas contraire, la pression se fera de plus en plus forte au fur et à mesure des minutes surtout avec une équipe qui devra se ménager, physiquement d'abord avec la rencontre face à la Suisse 3 jours après, mais aussi disciplinairement... 
 

Le fantôme des suspensions 

 
La pelouse synthétique n'est pas le seul problème que devra gérer Fernando Santos, puisqu'il devra également très probablement effectuer une rotation de son onze pour cette rencontre. Car en plus de la question physique, il y a également le risque des suspensions lors de l'ultime et dernier match de qualification, la finale face à la Suisse
Et pas moins de 6 joueurs sont concernés, en cas où ils verraient un carton jaune ce samedi soir face à l'Andorre, José Fonte, Cédric, André Gomes, Gelson Martins, Ricardo Quaresma, mais aussi et surtout Cristiano Ronaldo, seraient automatiquement suspendus pour la rencontre de mardi prochain face à la Suisse
Fernando Santos devra gérer ce problème de façon minutieuse afin de trouver le meilleur équilibre dans son onze de demain. 
 
Heureusement, la Seleção est techniquement, tactiquement et même physiquement largement supérieure à cette modeste équipe d'Andorre, mais la clé d'un match tranquille, passera surement par une ouverture rapide du score à l'Estadi Nacional, afin d'éviter d'accuser la pression du résultat et de pouvoir gérer tranquillement l'effectif et enfin prendre la route du mondial 2018 sans encombres...
e-max.it: your social media marketing partner