Rui Patrio Sporting

Rui Patricio au San Paolo, c’est pratiquement déjà fait. Seul un énorme imprévu empêchera l’international portugais de s’engager avec les Napoletanni. Augusto Inacio, nouvel DS du Sporting CP, avait déjà confirmé au programme « Trio d’attaque » que les négociations étaient déjà avancées et dans son édition papier du jour, A Bola affirme même que c’est déjà fait.

Si cela se confirme, ce sera la fin d’une histoire d’amour qui dure depuis 20 ans entre le gardien de but et le Sporting CP. Alors attaquant au club de Leiria e Marrazes, Rui Patricio a dû pour un match (et comme c’est souvent le cas en district) dépanner au poste de gardien. Mais ce qu’il ne savait pas, c’est qu’un des membres du staff de João Aurélio (la grande figure du recrutement des jeunes pousses des lions) était présent pour observer la rencontre. Rui Patricio a brillé et a été immédiatement recruté pour rejoindre les U13 des verts et blancs et depuis, il a toujours porté les couleurs du club devenant l’une des figures incontournables de l’équipe de Jorge Jesus et de l’histoire du Sporting CP. Une histoire qui a tout d’un conte pour enfants, puisque pour son premier match en équipe première il y a 12 ans, Rui Patricio, alors âgé de 18 ans, arrêtait un penalty au stade dos Barreiros qui donnera une courte victoire au Sporting 1-0 face à Maritimo.

 

La suite on la connaît, mais désormais le portier portugais est en collision avec le président Bruno de Carvalho et les graves incidents qui ont eu lieu à l’Académie, n’ont fait que précipiter les choses pour finaliser un divorce déjà annoncé. Selon les informations divulguées par A Bola, les Napolitains vont payer 18 M d’euros plus 2 M en objectifs facilement atteignables, lors d’une opération qui devrait être officialisée avant le début du mondial et qui a été supervisé par Jorge Mendes.

Une somme qui peut sembler dérisoire pour le Sporting qui a toujours affirmé que son gardien ne serait jamais vendu en dessous de 25 M d’euros, mais après la période difficile qui se vit du côté d’Alvalade et le pourcentage du joueur qui était dans les mains du super agent portugais, ces 20 millions d’euros ne sont finalement, pas une si mauvaise affaire.

Mais le meilleur gardien de l’Euro 2016, quittera Lisbonne avec la main sur le cœur, car en 12 années au plus haut niveau, il n’aura jamais réussi à remporter le titre de champion du Portugal

e-max.it: your social media marketing partner