Le Sporting essaye de garantir l'acquisition de son défenseur central Coates à titre définitif, lui qui n'est pour l'instant que prêté par Sunderland jusqu’à la fin de la saison. Cependant les négociations sont difficiles et Benfica essaye de profiter de l'occasion pour porter un nouveau coup dur a son grand rival. 
 
Car les aigles risquent fort de devoir laisser partir deux de ses défenseurs, Lindeloff qui est courtisé par les plus grands clubs d'Europe avec Man United et l'Inter en tête et Luisao, qui veut changer d'air. C'est là que le club de la Luz souhaite profiter de l'impasse des négociations entre le Sporting et Coates pour faire d'une pierre de coups, s'attacher les services d'un joueur de qualité et porter un nouveau coup dur a son grand rival de Lisbonne
 

Des négociations difficiles 

 
Arrivé lors du dernier mercato d'hiver sous forme de prêt, Coates s'est rapidement imposé comme titulaire dans la charnière centrale du Sporting avec Ruben Semedo et comme l'un des meilleurs défenseurs du championnat. Le prêt arrivant a son terme en fin de saison, les lions ont décidé d'entamer les négociations pour acquérir les droits sportifs de l'international Uruguayen jusqu’à la fin de la saison. Avec Sunderland les choses sont déjà bouclées, le club Anglais est prêt à accepter une offre de 5 millions d'euros, mais c'est avec le contrat offert au joueur que les choses coincent. 
Depuis l'arrivée de Bruno De Carvalho la politique est de blinder ses défenseurs avec une clause de départ de 45 millions d'euros, mais le défenseur central n'est pas disposé à accepter une clause supérieure à 25 millions. 
Le salaire est un autre point de désaccord entre les deux parties, l'Uruguayen perçoit un salaire d'environ 1,4 million d'euros annuels et la direction Sportinguiste essaye de pousser les prétentions salariales du joueur a la baisse, autour des 1 million annuel ce qui ne semble pas convenir à Coates
 

Benfica veut profiter de l'occasion 

 
 C'est alors qu'entre en scène Benfica, qui verrait en Coates un remplaçant idéal à Lindeloff dont le départ est plus que probable, ajoutant a cela l'occasion de mettre un coup dur à l'un de ses rivaux directs. À noter que ce ne serait pas une première, puisque la saison dernière Benfica avait déjà profité d'une situation similaire entre Sporting et Carrillo pour finalement acquérir le Péruvien qui était alors l'un des actifs les plus importants de l'équipe de Jorge Jésus. Coates sera-t-il le prochain ? 
e-max.it: your social media marketing partner