Supporteurs du Vitoria de Guimarães

Un engouement sans précédent est en train de naitre du coté du stade Dom Afonso Henriques. En effet, les nouveaux visages du Vitoria SC pour cette nouvelle saison on crée une euphorie au sein des supporteurs "Vitorianos" qui sont plus que jamais derrière leur équipe qui, en plus de vouloir briller dans l’une des coupes nationales, a pour objectif minimal la qualification en Europa League.

Un nouveau staff, beaucoup de nouveaux visages et une forte envie d’éviter les erreurs du passé c’est ainsi que l’on peut définir cette équipe du Vitoria SC pour cette saison 2018-2019 qui veut définitivement rentrer dans une nouvelle ère. Sans pour autant avoir les budgets des trois grands clubs portugais (FC Porto, Benfica et Sporting), les "Vimaranenses" ont malgré tout réussi à monter un effectif très compétitif et chaque recrue a été critérieusement approuvée par le nouvel homme fort des "conquistadores" Luis Castro.

Car un nouvel entraîneur c’est la base d’une nouvelle équipe et avec Luis Castro ils ont frappé un gros coup sur le marché ! Après avoir passé plusieurs années du coté du FC Porto, où il a notamment été champion de D2 avec l’équipe B, le technicien portugais avait enfin pris son envol en rejoignant le Desportivo de Chaves où il a terminé à une brillante 6e place du classement (à seulement 5 points d’une place Européenne), ce qui lui a valu d’être considéré parmi les meilleurs entraineurs du championnat. Ce statut a d’ailleurs posé quelques problèmes lorsque le VSC a essayé de le recruter à l’équipe "Flaviense" qui aurait exigé environ 500 000 mil euros pour le libérer. Une fois ces problèmes dépassés, l’entraîneur s’est immédiatement mis au travail et a commencé un renouvellement profond de l’effectif avec pour chantier principal, la construction d’une nouvelle défense.

Neuvièmes de la Liga Nos la saison passée, les "conquistadores" ont cependant présenté la 14e défense du championnat avec 56 buts encaissés en 34 rencontres. C’est donc sans surprise que ce secteur a été la cible principale des dirigeants, six d’entre eux (Konan, Vigario, Marcos Valente, Moreno, Jubal, João Aurélio) ont quitté le club lors de ce mercato d’été. Mais tous ces départs ont été colmatés de manière intelligente et avec un certain brio. Sur le côté gauche de la défense, Luis Castro pourra compter sur deux options de qualité. Florent, Franco-Algérien de 28 ans qui au service de Belenenses a prouvé être l’un des meilleurs du championnat et Rafa Soares, passé par tous les échelons espoirs de la Seleção et formé au FC Porto, il a passé la saison dernière entre Fulham (D2 Anglaise) et Portimonense. Mais c’est dans la charnière centrale que le Vitoria a frappé là encore l’un des plus gros coups de ce mercato portugais avec le recrutement de Frederico Venancio. Le défenseur central international espoir a désormais 25 ans et a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui avec une superbe saison à Sheffield Wednesday (D2 Anglaise) où il s’est imposé comme grand patron de la défense. Pour l’accompagner au centre qui se veut littéralement être un château médiéval, Osorio (prêté par le FC Porto), Pedro Henrique et João Afonso (qui font partie des rescapés de la saison dernière) se disputeront le poste avec acharnement. À droite, Victor Garcia, qui était certainement le meilleur élément défensif de la dernière saison, fait office de favori. Mais c’est l’arrivée de Dodô, jeune international espoir brésilien U20, prêté par le Shaktar Donestsk qui crée le plus d’expectative. Il faut avouer qu’à 19 ans son CV est déjà impressionnant, au service de Cortiba il a été considéré comme l’un des meilleurs joueurs du Brasileirão à son poste avant d’être aussi l’un des meilleurs de l’équipe brésilienne des moins de 20 ans ce qui lui a valu d’être transféré chez les Ukrainiens du Shaktar qui voient d’un bon œil ce prêt d’une saison au Vitoria pour qu’il prenne de l’expérience dans un championnat compétitif et taillé pour l’apprentissage des jeunes joueurs.

Si la défense du château paraît solide, le milieu de terrain n’est pas en reste avec l’arrivée de joueurs de premier plan dans l’effectif de Luis Castro. À commencer par André André qui fait son retour à la ville du "Berço" où il avait brillé entre 2012 et 2015 (avec comme point d’orgue la victoire en finale de la Coupe du Portugal en 2013) avant de rejoindre le FC Porto pour 1,5 M euros. Sous le maillot des dragons, André a disputé un total de 94 rencontres et a marqué 9 buts. Un moment considéré comme cadre de l’équipe, le milieu de terrain a même eu l’honneur de jouer un total de quatre rencontres avec la Seleção, mais il a perdu de son influence avec l’arrivée de Sergio Conceição au stade du dragon la saison dernière. Hors des plans des champions en titre pour cette saison, il avait plusieurs propositions émanant de l’étranger (notamment de Bundesliga) mais il s’est dit séduit par le projet "Vimaranense" et décide donc de revenir au stade Dom Afonso Henriques pour être le porte-drapeau ainsi que la voix de l’expérience de cette nouvelle ère. Pedro Rodrigues, future perle de la formation de Benfica, et João Carlos Teixeira, qui a fait le bonheur des ennemis du SC Braga lors de la saison dernière, sont les autres nouveaux visages de ce milieu de terrain qui compte encore avec d’autres grands noms comme Guillermo Celis, Wakasso ou Tozé.

Offensivement le Vitória Guimarães a là encore des arguments à faire valoir. Si des noms comme Welthon, Estupinan et Rincon imposaient déjà le respect, même aux trois grands du championnat, les dirigeants ont la aussi fait part d’ingéniosité pour renforcer encore ce secteur en recrutant notamment Alexandre Guedes, le héros de la victoire du Desportivo das Aves en finale de la Coupe du Portugal face au Sporting. À 24 ans il semble parti pour être le 9 que tous les supporteurs et l’entraîneur attendaient avec impatience. Sur les ailes, on va retrouver de l’expérience et de la vitesse avec Ola John, nom bien connu pour avoir porté les couleurs de Benfica et moins connu mais non moins talentueux, Davidson, ex-deportivo de Chaves et qui était une demande expresse de Luis Castro après avoir travaillé avec lui la saison dernière. Ces deux noms viennent s’ajouter aux internationaux espoirs Xande Silva et Hélder Ferreira ainsi que Tyler Boyd un jeûne australien de l’équipe B qui a marqué des points lors de cette présaison.

Le club a ainsi renforcé toutes les lignes, avec un grand nom par secteur et d’autres bien cotés, le tout avec un budget minime, car bien que certains montants n’aient pas été officiellement dévoilés, la plupart des recrues sont arrivés à titre gratuit. Au total de ce qui a été officialisé, le Vitoria n’a dépensé que 1,5 M dans ses recrues.

Malgré ce très bel effectif monté avec beaucoup de compétence et d’ingéniosité, Julio Mendes, qui a été réélu président du club en avril dernier, a prévenu que le recrutement n’est pas encore clos et que d’autres noms pourraient encore arriver au château, augmentant ainsi encore un peu la compétence d’une équipe déjà bien étoffée.

Et les supporteurs suivent…

Ceux qui suivent le football portugais, ne seront pas surpris de savoir qu’au Portugal, seul le Vitoria de Guimarães (même si Braga est en bon chemin), est capable de rivaliser en matière de passion et de soutien des supporteurs avec le FC Porto, le SL Benfica ou le Sporting CP. Car à Guimarães, le Vitoria c’est le Vitoria et il sera très difficile de trouver dans la ville quelqu’un qui supporte l’un des 3 grands clubs portugais au détriment de son équipe natale faisant donc exception a ce que l’on voit dans toutes les autres grandes villes du Portugal (et c’est bien dommage). Et comme tous les observateurs, ils voient se construire un effectif qui est capable de rivaliser avec n’importe quelle équipe. Remporter à nouveau une coupe nationale (la dernière était en 2013) et finir à une place Européenne, mais surtout reprendre le dessus sur les grands rivaux du SC Braga (qui est depuis plusieurs années dans une ascension incontestable) est en train de mettre la ville en pleine ébullition et tel un volcan endormis prêt à exploser, les supporteurs répondent à chaque rendez-vous, présentation des maillots, présentation de l’équipe, match de présaison avec une passion et un engouement qui leur est propre. Et nous, on mise d’avance ce Vitoria version 2018-2019 qui sera une très belle équipe et certainement l’une des grandes surprises de ce championnat qui s’annonce cette fois un peu plus équilibré que les précédents, l’avenir nous donnera certainement raison, quant aux plus sceptiques nous leur donnons rendez-vous dans quelques mois…

 

L'euphorie lors de la présentation des maillots:

 

La marée humaine lors du match amical face au Desportivo das Aves:

 

Présentation de l'effectif aux supporteurs en plein centre ville

e-max.it: your social media marketing partner