Benfica s'est incliné pour la 4e fois dans cette présaison
Alors qu'il reste à peine une semaine avant le coup d'envoi officiel de la saison pour Benfica, qui affronte samedi le Vitoria de Guimarães en finale de la Super Coupe du Portugal, les supporteurs ont de quoi être inquiets après un mercato et une présaison qui n'ont enthousiasmé personne. 
 
Une préparation bien en deçà de ce que l'on pouvait attendre de la part d'un champion en titre, des indéfinitions profondes en ce qui concerne l'effectif, surtout quant au remplacement de 3 des pièces angulaires d'une défense qui semble aux abois, tel est le bilan de Benfica à une semaine du coup d'envoi officiel. 
 
En 7 matchs 4 défaites pour seulement 3 victoires, 15 buts concédés (soit une moyenne supérieure à 2 buts encaissés) et 9 buts marqués. Certes ce ne sont que des matchs amicaux d'avant-saison et les aigles ont pour habitude depuis l'arrivée de Rui Vitoria, de se montrer fébriles en préparation avant de monter en puissance lors des matchs officiels.
Mais cette fois, le problème semble bien plus profond et a moins de se renforcer considérablement sur le marché, les indications laissées pendant ce mois de juillet sont pour le moins inquiétantes et laissent présager, une saison difficile du côté de la Luz.  
 

Des départs qui font mal... 

Même si au niveau offensif Benfica ne semble avoir rien perdu de sa superbe et a même fait mouche avec le recrutement de Seferovic, on ne peut en dire de même du secteur défensif. Les solutions trouvées pour combler les départs d'Ederson, Nelson Semedo et Lindeloff n'ont pour l'instant convaincu personne. 

 
À 38 ans, Júlio César n'est clairement plus au top de sa forme et il semble peu probable, qu'il puisse tenir toute une saison au plus haut niveau sans problèmes physiques. Bien sûr, il reste toujours la solution Bruno Varela qui a d'ailleurs été l'un des meilleurs éléments lors du match d'hier face à Leipzig, mais sera-t-il capable de faire oublier le grand Ederson partit pour Manchester City pour 40 millions d'euros ? 
Et que dire de Pedro Perreira ? Les aigles ont parié fort sur ce latéral droit recruté à la Sampdoria en janvier dernier. Mais d'après ce qu'on a pu voir de lui jusqu’à présent, il est loin, très loin même de présenter les mêmes garanties que Nelson Semedo pouvait apporter au côté droit de la défense encarnada. Quant à André Almeida, il n'a pas et n'a d'ailleurs jamais eu la carrure d'un titulaire, mais il demeure une excellente alternative de remplacement en cas de pépins. Et le jeune Buta aura certainement un avenir radieux, mais semble encore trop juste pour s'imposer en tant que titulaire en tout cas pour cette saison, lui qui est encore en phase d'apprentissage. Le renforcement de ce poste doit être une priorité pour les dirigeants, qui seraient d'ailleurs en négociations avancées pour Douglas, brésilien qui appartient au FC Barcelone
 
Au niveau de l'axe central, Benfica n'est pas non plus mieux loti. Le départ de Lindeloff pour Manchester United, à lui aussi laissé un gros vide qui est loin d'avoir été colmaté. Lisandro Lopez n'a pas su profiter des chances que lui a offertes Rui Vitoria, le défenseur a enchainé avec des exhibitions qui ont fait planer le doute quant à sa qualité, surtout face à Arsenal où il a démontré des lacunes évidentes face à une équipe du niveau Champions League. Jardel semble être une solution plus sure, mais on ne peut faire une saison entière avec seulement deux options valables surtout que Luisão qui devrait être son compagnon, a déjà 36 ans et aura certainement besoin de souffler au cours de la saison et Ruben Dias est lui aussi en phase d'apprentissage et n'est pas encore une solution viable pour l'instant. 
 
Seul le côté gauche de la défense semble avoir échappé à l'hécatombe, Grimaldo sera certainement le titulaire indiscutable qui offre toutes les garanties à l'entraineur, reste à définir qui sera sa doublure, étant donné qu'Hermes est donné sur le départ par les médias portugais... 
 
Orpheline de ces trois départs de poids, la défense de Benfica est en chantier et doit être entièrement revue, ce qui ne serait pas un problème en soi, si on n'était pas à une semaine du coup d'envoi officiel de la saison 2017-2018. Il reste donc encore 1 mois aux dirigeants pour se renforcer sur le marché avec de nouvelles recrues et les intégrer dans le modèle de jeu de Rui Vitoria et ce délai paraît bien court tant il reste à faire.  
 

Une attaque de luxe 

Malgré ce constat alarmant, tout n'est pas à jeter dans cette présaison, offensivement Benfica n'a rien perdu et semble même plus fort que l'année dernière. Arrivé en provenance de Frankfurt, l'attaquant suisse Seferovic est clairement une très belle recrue et semble avoir les armes pour se battre pour un poste de titulaire aux côtés de Jonas, dans une équipe qui compte pourtant déjà des attaquants de luxe comme Mitroglou et Raul Jimenez

 
Le jeune Willock, ainsi que Diogo Gonçalves qui a brillé lors du mondial U20, semblent être de très belles alternatives à Salvio, Cervi, Rafa et Carrillo. Mais il est possible que certains puissent quitter la Luz car Rui Vitoria va devoir réduire le nombre de joueurs à sa disposition qui est actuellement composée de 34 éléments et le nombre de solutions abondent à ce poste. 
 

Une équipe toujours en chantier 

 
Contrairement à ses rivaux, Benfica semble être l'équipe qui la plus en retard concernant sa préparation d'avant-saison. La défense est en chantier, l'effectif est en surnombre et les résultats ne laissent rien présager de bon. Mais Benfica a l'habitude de faire des mauvaises présaisons et de remonter la pente par la suite, il vaut mieux mal commencer et bien finir que l'inverse, mais Rui Vitoria a encore beaucoup de travail à accomplir et peu de temps pour y arriver.
e-max.it: your social media marketing partner