C'est une grande première au Portugal, après presque un an de tests offline, l'arbitrage vidéo sera pour la première fois testé lors d'une finale d'une compétition Nationale Européenne, en l'occurrence à l'occasion de la finale de la Coupe du Portugal entre Guimarães et Benfica le 28 mai prochain. 
 
Cela marque un tournant historique pour le football Portugais, puisque ce sera la première fois dans l'histoire du football mondial qu'une finale de compétition nationale comptera sur le soutien d'images vidéo afin de décider ou d'altérer les choix pris par l'équipe arbitrale sur le terrain avec une influence directe sur la rencontre.
 

Des tests positifs 

La FPF fait partie des 6 fédérations ayant reçu l'aval de l'international Board pour effectuer des tests en offline depuis le début de la saison, afin de tester la technologie et l'organisation visant à implémenter l'arbitrage vidéo dans le football mais jusqu’à présent sans aucune incidence sur les rencontres. 
Cela signifie que des arbitres portugais se sont retrouvés à 9 reprises en cette saison au Portugal dans une cabine vidéo, afin d'effectuer des tests visant à améliorer la rapidité, la fluidité et la mise en place des prises de décisions avec la technologie vidéo lors d'un match de football. 
Le bilan des tests ayant été fortement positif, la FPF a décidé d'enclencher la suite logique des opérations en demandant à l'international Board l'autorisation d'effectuer un test grandeur nature lors de la grande finale de la Coupe du Portugal le 28 mai prochain. 
Ce qui sera une première mondiale, puisque malgré quelques essais déjà effectués en Coupe des Confédération ou à l'occasion de certains matchs amicaux, jamais l'arbitrage vidéo n'a été utilisé lors d'une finale d'une compétition Nationale.

Des résultats partagés 

 
Il est vrai que lors des peu d'occasions ou l'arbitrage vidéo a été testé, les résultats n'ont pas manqué de faire l'objet de critiques sévères de la part des joueurs ou même de la presse. 
Notamment a l'occasion de la finale de la Coupe des Confédérations où l'arbitre a pris plusieurs minutes avant de prendre sa décision ralentissant fortement le déroulement de la rencontre, ou également lors du match France-Espagne, ou la presse a accusé la vidéo de tuer les émotions du jeu. 
Cependant, il faut prendre en compte le fait que la vidéo dans le football n'en est qu'à ses balbutiements et qu'elle devra certainement encore faire l'objet de nettes améliorations avant de s'imposer définitivement, bien qu'il soit évident qu'avec ce système, le football n'échappera pas à un changement radical dans l'essence même d'un sport qui déchaine tant de passions à travers le monde. 
Et c'est là que les Portugais auront peut-être un avantage, fort de leurs tests en offline et des erreurs commises lors de la Coupe des Confédérations et de France-Espagne, les arbitres lusitaniens seront peut-être les premiers à présenter un VA digne et proche des aspirations auxquelles on peut s'attendre de la part de ce qui promet d'être une vraie révolution footballistique.

Les incidences du vidéo arbitre 

 
On en fait tout une tonne sur les décisions que pourrait prendre le vidéo-arbitre, cependant il faut savoir que celui-ci ne peut s'immiscer dans la rencontre que dans des cas très précis: 
 
1.Buts: le rôle du VA est de déterminer si oui ou non il y a eu une infraction qui pourrait invalider un but, comme pour une faute non sifflée ou pour hors-jeu. Par contre le VA n'a aucune incidence sur une action mal interrompue par l'arbitre de champ, par exemple pour un hors-jeu sifflé a tort, même si le recours à la vidéo est une invitation à laisser se dérouler l'action jusqu’à la fin et avoir recours aux images par la suite afin de l'invalider ou pas. 
 
2.Penaltys: C'est peut-être là le point faible du VA qui se doit d'analyser les images et prendre un décision le plus rapidement possible afin de vérifier que l'arbitre de champ n'ai pas pris une décision erronée et cela peut parfois prendre du temps, même avec les images... 
 
3.Cartons rouges: Le VA se doit d'avertir l'arbitre de champs lorsque celui-ci n'a pas, ou as pris une mauvaise décision concernant l'expulsion d'un joueur.
 
e-max.it: your social media marketing partner