Le Sporting a réussi l’exploit d’aller s’imposer sur le terrain de Benfica sur le score de 3-0 lors de la huitième journée de la Liga Nos, et inflige a Benfica la première défaite au stade de la luz depuis 3 ans et demi.

C’était le grand retour de Jorge Jesus au stade de la Luz, cette fois, sous les couleurs des grands rivaux du Sporting, lui, qui a été champions à 3 reprises avec les aigles pendant ses 6 années passées à entrainer Benfica.

Cela faisait pratiquement 10 ans, soit depuis Janvier 2006 que le Sporting ne s’était plus imposé au stade la Luz, et Rui Vitoria, a décidé de parier sur le même onze initial qui avait débuté lors de la défaite face à Galatasaray ce mercredi en Ligue des Champions.

Benfica est rentré très fort dans la partie, poussé par ses 65 000 supporteurs, les aigles exercent une forte pression au milieu de terrain et prennent le jeu en main. A la 5ème minute, le premier avertissement, Jonas tente de surprendre Rui Patricio avec une tête qui passera au-dessus des buts du portier Portugais. Mais Benfica met la pression sur les buts du Sporting, qui se contente de défendre lors de ce début de rencontre.

Mais c’est contre le court du jeu, et à la surprise générale que a la 9ème minute le Colombien Téo Gutierrez ouvre le score pour le Sporting, le Colombien jette un grand froid sur le stade la luz, 1-0 pour les lions. Et ce n’est pas fini, le Sporting marquera le 2-0, Jefferson appliquera un superbe centre qui arrivera tout droit sur la tête de Islam Slimani qui trompe Julio César pour le plus grand bonheur des 3 500 supporteurs des lions qui ont fait le déplacement jusqu’au stade de la luz. L’attaque du Sporting démontre une incroyable efficacité, puisque les lions ont marqué à chaque fois qu’ils ont frappé au but de Julio César. De plus le Sporting est parfaitement en place tactiquement, et tente de gérer son avantage au score. Mais Benfica ne baisse pas les bras, et à la 29ème minute l’attaquant brésilien Joanas déclenche une frappe puissante qui passera de peu au-dessus des buts gardés par Rui Patricio. Puis viendra la 35ème minute, l’attaquant Algérien Islam Slimani frappe fort, Julio César dévie, mais la balle revient tout droit sur le Costa Ricien Bryan Ruiz qui marque le 3ème but du Sporting, et met à genoux les hommes Rui Vitoria qui se font humilier devant leurs public.

La deuxième mi-temps commence sous la domination du Sporting, qui contrôle le milieu de terrain  et prend le match a son compte, Benfica semble plus timide et ne prend pas trop de risques certainement afin de na pas souffrir un nouveau but,  et d’éviter ce qui serait une humiliation. Et à la 50ème minute, l’arrière gauche Brésilien Jefferson s’est retrouver seul face à Julio César qui a dû effectuer une superbe parade et évite aux lions de marquer le 4ème but. A la 70ème Naldo perd le ballon pour l’attaquant Mexicain Raul Jimenez déclenche une frappe dangereuse qui passera de peu au-dessus du cadre. Et à ce moment-là, le public du stade de la luz s’est levé, et s’est mis à applaudir et à chanter afin de soutenir son équipe, comme si les aigles étaient en train de mener au score, un grand et magnifique moment de football proportionné par les supporteurs de Benfica. Les joueurs se sont sentis poussé des ailes, et ont repris du poil de la bête, et malgré quelques occasions de buts, le score en restera là.

Le Sporting obtient la une victoire historique, 3-0 en ayant fait un match parfait tactiquement, alors que Benfica a payé cher ses erreurs défensives malgré une domination nette en terme de possession de balle et en occasions de buts. Les lions continuent en tête de la Liga NOS avec 20 points, Benfica tombe à la 8ème place du classement avec 12 points, mais les aigles comptent un match en moins.

e-max.it: your social media marketing partner