Ce qui paraissait impossible sur le terrain ne l'est pas toujours en dehors. Le comportement odieux des supporteurs du FC Porto lors d'un match de hand, a servi de motif à un rapprochement entre les deux clubs qui se sont unis pour bannir ce type de réaction du sport Portugais.
 
Lors d'un match de hand entre le FC Porto et Benfica, un groupe de supporteurs du FC Porto a entonné un chant comportant ces paroles: 
"j'aurais aimé que l'avion de Chapecoense ait été celui du Benfica". 
 
Devant un comportement aussi odieux de la part de ses supporteurs, le FC Porto a tenu immédiatement à se démarquer en publiant un communiqué: 
"le club se démarque de tous ces chants offensifs et appel a ses supporteurs de se concentrer uniquement sur le soutien de ses équipes". 
 
Visé directement par ces chants, Benfica s'est félicité du comportement de son rival également par communiqué: 
 
" Le Sport Lisboa et Benfica a enregistré et fait part de sa satisfaction de la manière dont le FC Porto s'est démarqué du très grave et lamentable chant qui a été entendu... 
Que ce triste épisode qui nous fait honte à tous et dont nous sommes certains que personne ne s'y retrouve serve à tous de réflexion sur nos responsabilités et contributions à ce climat de grande tension. Le sport et le Football réunissent la passion de tous les pratiquants et supporteurs dans le bonheur de la compétition et la rivalité entre les clubs. Et c'est ces valeurs-là, dont nous sommes certains d'avoir en commun." 
 
Entre-temps, au vu de la polémique crée autour de cet incident, les Super Dragoes ont annoncé qu'ils regrettaient ce chant et qu'il ne se répétera plus désormais. 
 

Le chant offensif des Super Dragoes:

 

e-max.it: your social media marketing partner