Rony Lopes Goal

La liste dévoilée jeudi dernier par Fernando Santos pour les rencontres face à l’Égypte et les Pays-Bas a fait couler beaucoup d’encre. Beaucoup se sont amusés à la critiquer, la faire et  la redéfaire, nous, nous ne souhaitons pas rejoindre ce groupe ouvert des critiques, mais nous souhaitions mettre l’accent sur la consternante absence de Rony Lopes.

 

Si vous avez l’habitude de nous lire, vous savez que nous sommes des ardents défenseurs du renouvellement de la Seleção, pourtant dans ce cas précis, nul besoin de faire appel à cette idéologie pour justifier notre stupeur concernant l’absence du monégasque. Ces derniers mois, le jeune ailier portugais s’est retrouvé sous les feux des projecteurs de part de ses superbes exhibitions, laissant dans l’air une quasi-certitude, celle de voir son nom retenu en Équipe nationale pour les prochains matchs de préparation et même éventuellement pour le mondial. Pourtant jeudi dernier à 13h00 françaises, on avait beau lire et relire la liste pourtant élargie de 25 joueurs et rien, pas de traces de Rony Lopes. On a d’abord cru à une erreur, alors on s’est refait le replay de l’annonce et toujours rien.

Et alors là c’était la consternation, pourquoi celui qui (comme on va le voir) est actuellement le meilleur joueur portugais derrière Cristiano Ronaldo n’a pas été retenu. Loin d’être un joueur conflictuel, indiscipliné ou irrégulier son absence dans le groupe Lusitanien est selon nous, une faute grave et incompréhensible de la part de Fernando Santos, car les chiffres ne mentent pas…

Le Portugais le plus prolifique juste derrière Cristiano Ronaldo

 

Rony Lopes est actuellement sur un rythme d’enfer, 8 buts lors de ses 9 derniers matchs qui viennent compléter un constat simple et limpide comme de l’eau de roche, il est, juste derrière Cristiano Ronaldo, le Portugais qui a besoin de moins de minutes sur la pelouse pour faire trembler les filets.

Cette saison il accumule les bons matchs, les buts (12) mais aussi les passes décisives (12) et il compte déjà 41 rencontres sous les couleurs de l’AS Monaco et est l’une des principales figures de l’équipe du rocher entrainée par Leonardo Jardim qui vogue tranquillement à la deuxième place de la Ligue 1 derrière l’indétrônable Paris Saint-Germain.

Rentrons encore un peu plus dans le détail,  Rony est le meilleur joueur portugais à être passé par la Ligue 1 ces 10 dernières années, il a y compris déjà dépassé la meilleure saison de Bernardo Silva, qui avait en 2016-2017, marqué 8 buts et distillé 11 passes décisives. Comme nous vous le disions plus haut, il est même devenu ce vendredi, le premier portugais à atteindre la barre des 10 buts marqués, ce qui n’était plus arrivé depuis la saison 2006-2007 et les 15 buts d’un certain Pedro Miguel Pauleta.

Bon alors si ce n’est pas encore suffisant, on peut prendre un peu de hauteur et voir des chiffres plus globaux au niveau Européen par exemple et là encore, ça fait match. Si l’on prend en compte les statistiques des joueurs portugais évoluant dans les 6 grands championnats (Espagne, Angleterre, Italie, Allemagne, France et Portugal), Rony Lopes est le deuxième joueur lusitanien le plus prolifique, avec un but marqué toutes les 214 minutes, soit 1 but tous les 2 matchs et demi. À ce niveau-là, il n’est dépassé que par Cristiano Ronaldo qui marque toutes les 88 minutes, mais il est largement devant le 3e de cette liste, Bruno Fernandes qui a besoin de 277 minutes pour faire trembler les filets. Il est encore plus largement devant tous ses concurrents directs comme Gelson Martins (296 minutes), Bernardo Silva (333 minutes), Gonçalo Guedes (395 minutes) ou encore Ricardo Quaresma (592).

Niveaux buts, il est aussi le troisième meilleur buteur portugais, derrière (une fois encore) Cristiano Ronaldo (33), et avec ses 12 réalisations, il est juste derrière Bruno Fernandes et ses 13 buts (mais avec 4 matchs de plus) et une fois de plus, devant ses concurrents directs, Gelson Martins (11), Bernardo Silva (7), Gonçalo Guedes (5) et Ricardo Quaresma (4).

 

L’excellente forme de Rony Lopes est donc encore plus confortée avec cette analyse statistique, les chiffres qui montrent qu’il est en meilleur forme que ses concurrents, ne mentent pas et cela rend cette décision encore plus incompréhensible. Alors que beaucoup se sont disputés afin de savoir si Ricardo Pereira ou André Almeida méritaient plus leur convocation que Cancelo et Cédric (à croire que l’on avait appelé Vieirinha ou Eliseu) et à critiquer les choix de Fernando Santos à tous les niveaux, sont les mêmes qui ont oublié de parler du cas Rony Lopes qui selon nous, est comme vous l’avez compris une très grosse faute.

 Ah ! Si seulement un des journalistes présents à la conférence de presse aurait eu la bonne idée de le mettre face à ses chiffres et lui demander « que doit-il faire plus ? », peut-être aurions-nous pu avoir le fin mot de toute cette histoire…

 

BDS

 

e-max.it: your social media marketing partner